suivez nous

I-PROTECTION DE LA PREFECTURE DE MOHAMMEDIA CONTRE LES INONDATIONS

Les inondations survenues à Mohammedia le 25 novembre 2002 sont le résultat des précipitations de forte intensité sur les bassins versants de Ain Tekki et de Oued El Maleh.

L’intensité des pluies observées lors de la période du 14 au 25/11/2002 a été exceptionnelle. Ces pluies représentent en moyenne près de la moitié des quantités annuelles enregistrées sur la totalité du bassin.

Durant la période du 19 au 30/11/02, le volume des eaux déversées à l’aval du barrage El Maleh vers Mohammedia a atteint : 29.500.000m3.Le débit maximum évacué à l’aval du barrage El Maleh a atteint 430m3/s le 25/11/02 auquel il faut ajouter des quantités importantes d’eau produites au niveau du bassin intermédiaire Oued Hassar dont le débit a atteint 30m3/s soit 460 m3/s.
Malgré le rôle important que le Barrage El Maleh a joué pour le laminage de la crue de novembre 2002 en atténuant son impact sur la ville de Mohammedia, ce Barrage n’a pas pu maîtriser la totalité des eaux générées.

A ces facteurs majeurs, il convient de souligner :
- La faible capacité d’évacuation de l’oued El Maleh ne dépassant pas 60m3/s.
- Les modifications qu’a subies le cours d’eau (envasement, rétrécissement et forte variabilité de la topographie) ont favorisé les débordements.

REALISATIONS :

a - A l’intérieur de la ville de Mohammedia (pour une protection contre un débit de crue de 140 m3/s)

1. Canal de délestage

Cet ouvrage a été réalisé dans le but d’augmenter la capacité d’écoulement des eaux de l’Oued El Maleh de 60à 140 m3/s
Coût: 70 000 000 DH (financé par le syndicat des Communes Casablanca/Mohammedia et LYDEC).

2. Digues de protection

- Construction de 3750 ml de digues pour protéger Douar El Haj, le Golf Royal et la ville basse contre les inondations
Coût : 7 528 000 DH (financé par le Ministère de l’Intérieur et Conseil Régional)
- Construction de digues de 3900 ml pour la protection des établissements industriels
• Construction de la digue SAMIR de 2700 ml.
Coût : 12 000 000 DH (financé par la SAMIR)
• Construction d’u mur de protection des entrepôts pétroliers de 1200 ml.
Coût : 7 500 000 DH (financé par les pétroliers et la Région du Grand Casablanca)
Soit un linéaire global de 7650 ml avec un montant de 27 028 000 DH


b- En amont de la ville

Des projets ont été réalisés en amont de Mohammedia pour une protection de 500 m3/s.

• Construction du barrage Boukarkour
Coût : 336 000 000 DH (financé par le Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau)
• Construction du barrage Hassar
Coût : 10 000 000 DH (financé par le Ministère de l’Intérieur et le Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau)
• Aménagement de dayas et du canal vers Oued Nfifikh pour la protection côté Est de Mohammedia
Coût : 50 000 000 DH (financé par le Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau)

c- Mesures d’accompagnement

• Relogement des sinistré Achevé
Coût : 20 000 000 DH (financé par le Ministère de l’Intérieur)
• Reconstruction du pont Blondin Achevé
Coût : 14 000 000 DH (financé par la Communauté Urbaine de Casablanca)
• Confortement du pont Portuguais Achevé
Coût : 400 000 DH (financé par la Région du Grand Casablanca)
• Curage de l’Oued El Maleh Achevé
Coût : 1 000 000 DH (financé par le Ministère de l’Intérieur)
• Système de prévention et d’alerte

Parallèlement aux ouvrages de protection réalisés, l’Agence du Bassin hydraulique de Bouregreg et de la chaouia a mis en place un système d’alerte consistant en la Création de sept stations hydrologiques équipées en postes d’annonce de crues

Pour perfectionner le système d’information de la population, une cellule de suivi a été créée au sein de la Préfecture qui a élaboré un plan qui distingue trois niveaux d’alerte correspondant à trois débits différents, représentés respectivement par trois couleurs (Vert, Jaune et Rouge). La cellule informe en temps opportun les citoyens du niveau d’alerte enregistré pour prendre les précautions nécessaires.

Nature de l'ouvrage Maître d'ouvrage Financement Délai d'exécution Observations
Montant
(KDh)
Source Début Fin
Digue Bd Sidi Mohamed Ben Abdellah LYDEC
 (M.O. délégué)
4 180 Conseil Régional 25/12/2002 28/01/2003 Achevé
Digue Bd Chefchaouni 273
Digue Douar El Haj 425
Digue SAMIR SAMIR 12 000 SAMIR 17/02/2003 11/06/2003 Achevé
Digue Golf Royal Préfécture de Mohammedia 2 650 Ministère Intérieur - - Achevé
Mur de Protection des Pétroliers Préfécture de Mohammedia
(M.O. délégué)
8 000 Pétroliers
+
Région
- - Achevé
Canal de délestage LYDEC
(M.O. délégué)
60 000 Communauté Urbaine de Casablanca 01/06/2003 Fin Février 2004 Achevé
Clapets Anti-retour - févr-03 mai-03 Achevé
Barrage BOUKARKOUR Direction de l'Hydraulique 260 000 Département chargé de l'Eau mai-03 avr-05 Achevé
Barrage HASSAR 10 000 - - Achevé
Curage de l'Oued El Maleh 1 000 sept-03 oct-03 Achevé
Reconstruction du Pont Blondin Communauté Urbaine de Casablanca 14 000 Communauté Urbaine de Casablanca 08/05/2003 Fin Février 2004 Achevé
Reconstruction du Pont Portugais - 53 000 - - - Achevé
Logements pour sinistés   - MINISTERE INTERIEUR
  - SNEC
 
20 000   - MINISTERE INTERIEUR
  - SNEC
 
 Mars 2003  Septembre
2003
Achevé
Protection côté Est de Mohammedia Direction de l'Hydraulique 50 500 Département chargé de l'Eau - - Achevé

Réalisations


II) COMPLEMENT D’ETUDE DE PROTECTION DE LA PREFECTURE DE MOHAMMEDIA CONTRE LES INONDATIONS :

A. Par Agence du Bassin Hydraulique de Bouregreg et Chaouia :

L’étude engagée par l’Agence du Bassin Hydraulique de Bourgreg et de la Chaouia concernant la protection de la Préfectrure de Mohemmadia contre les inondations consiste en :

a) Protection partie Ouest Mohammedia (Oued El Maleh) :

Les études réalisées ont préconisé des aménagements complémentaires pour assurer la protection de la ville basse de Mohammedia et le quartier des pétroliers contre les inondations, elles consistent à :


• Prolongement du canal traversier.
• Aménagement des digues.
• Démolition du pont ONCF/SAMIR.
• Reconstruction de mur du quartier des pétroliers.
• Curage, désherbage et enlèvement des arbres situés dans la section d’écoulement de l’oued El Maleh.


Estimation des travaux 37 Mdh.

b) Protection partie est Mohammedia :

L’étude de protection contre les inondations propose l’exploitation des dayats existants pour le laminage des crues et la construction des canaux pour transiter les eaux excédentaires; les interventions prévues sont estimés à 61 mdh.

c) Protection d’Ain Harrouda et de Zenata :

L’étude réalisée par l’Agence du Bassin Hydraulique de Bourgreg et de la Chaouia et la commission technique préconise l’aménagement d’un bassin de rétention en amont de l’autoroute dans la commune rurale d’Ech-chellalate au niveau du douar Brahma et à réaliser un collecteur de diamètre de Ø 2400 qui traversera l’autoroute et l’assiette foncière de Zenata vers la mer.
Cette solution permet un débit de fuite de 17.5 m3/s et un bassin de 16ha avec une profondeur de 4.17m.

L’ADM réalisera, dans le cadre du marché des travaux d’élargissement de la chaussée de la section Ain Harrouda-Mohammedia, les buses qui seront raccordées au collecteur de vidange (Ø 2400).
Les aménagements précités sont estimés à 109
Mdh.


Coût des aménagements :
Côté Ouest Mohammedia ……………………………… 37 Mdh
Côté Est Mohammedia ……………………………….. 61 Mdh
Côté Zenata-Ain Harrouda …………………………… 109 Mdh



Total Général ………………………………………… 207 Mdh



Haut de page