suivez nous
La superficie totale de la Préfecture est de 27 788 hectares répartis comme suit :

Commune Superficie  totale  en ha

%

M.MOHAMMEDIA 3 400 12%
M.AIN HARROUDA 3 128 11%
ECHALLALATE 6 260 23%
BENI YEKHLEF 4 500 16%
SIDI MOUSSA BEN ALI 6 000 22%
SIDI MOUSSA EL MAJDOUB 4 500 16%
Total PREFECTURE 27 788 100%

La superficie agricole utile (SAU) est de 15 950 ha repartie comme suit :

Commune Superficie  totale  en ha

%

M.MOHAMMEDIA 3 400 12%
M.AIN HARROUDA 3 128 11%
ECHALLALATE 6 260 23%
BENI YEKHLEF 4 500 16%
SIDI MOUSSA BEN ALI 6 000 22%
SIDI MOUSSA EL MAJDOUB 4 500 16%
Total PREFECTURE 27 788 100%
La Préfecture de Mohammedia a renforcé et diversifié son économie, à vocation essentiellement industrielle, par la dimension agricole des communes rurales relevant de son territoire (Béni Yakhlef, Ech-Chellalate, Sidi Moussa El Majdoub et Sidi Moussa Ben Ali) et dont les principales grandeurs économiques sont les suivantes :
II- 1- Conditions climatiques

La Préfecture de Mohammedia se caractérise par un climat océanique tempéré.

La température moyenne durant la saison froide est de 13 C° (Décembre-Février) et de 23 C° pendant la saison chaude.
Le régime des pluies se caractérise par une variabilité inter annuelle notable, on note une succession d’années humides et d’années sèches, bien que la fréquence de ces dernières devienne plus importante.

Cette situation imprime désormais à cette région un caractère de semi aridité avec une pluviométrie moyenne de 400mm.



II-2 Nature des sols
Type de sols % de la SAU
 Hamri
 Tirs
 Rmel
 Biad
 Hrach
 Autres
48
3
18
4
3
24
Total 100
Les types des sols dominants sont principalement le Hamri et le Rmel.
II-3-Ressources en eau

Commune rurale Oueds
Nombre Débit
Beni Yakhlef 1* 550L/S
Sidi Moussa Ben Ali 1* 550L/S
Sidi Moussa El Majdoub 1* 550L/S
Echellalate 1 240L/S
(*) : Il s’agit de l’oued Mellah qui traverse les 3 Communes Rurales.
Le nombre des exploitations agricoles de la Préfecture de Mohammedia s’élève à 3.474 réparties comme suit :
* Commune Rurale de Beni Yakhlef : 450
* Commune Rurale de Sidi Moussa Ben Ali : 619
* Commune Rurale de Sidi Moussa El Majdoub : 669
* Commune Rurale d’Echellalate : 1.141
* Commune Urbaine d’Aïn Harrouda : 326
* Commune Urbaine de Mohammedia : 269
Superficies totales (Ha) Répartition SAU (Ha)
Pacage et incultes Forêts SAU Céréales Légumineuses Fourrages. Maraîchage plantations fruitières jachère
10870 968 15990 7740 275 936 3014 261 3764
La superficie agricole utile est de 15 950 Ha répartis comme suit :
* Superficie irriguée : 2.550 Ha
* Superficie bour : 13.400 Ha
Direct ou assimilé Location Bail en nature
85% 8% 7%
Taille de l’exploitation Nombre %
Inf. à 5 ha
5 à 10 ha
10 à 15 ha
20 à 50 ha
Sup. à 50 ha
1.276
816
1.155
19
208
36,72
23,5
33,25
0,55
5,98
Total 3.474 100
Espèces Nombre
Bovins Ovins 8 800
28 800
Groupe Cultures Superficie semeé en ha  Production totale en T
Céréales : 7 740 13 000
Fourrage : 936 20 700
Légumineuses 275 287
Maraîchages saison 1 589 44 000
Maraîchages Primeurs : 1 425 40 500
PLANTATIONS FRUITIERES 261 260
JACHERE 3 764  
TOTAL 15 990 118 747
Commune rurale Atouts Contraintes
  Echellalate, Sidi Moussa Ben Ali, Sidi Moussa El Majdoub et Ben Yakhlef - Communes situées sur la zone littorale jouissant d’un climat tempéré.
- Sol à dominance de terrains de plaines, mécanisable à 100%.
- Existence d’infrastructure de conditionnement des produits maraîchers.
- Population maîtrisant les techniques de production.
- Proximité des grands centres urbains (Casablanca, Mohammedia et Benslimane).
- Existence d’un périmètre irrigué (PMH).
- Extension de l’urbanisme
- Baisse progressive de la nappe phréatique et augmentation du taux de salinité particulièrement en années de sécheresse.
1- ATOUTS

Le positionnement géographique de la région du Grand Casablanca confère à la préfecture de Mohammedia des atouts déterminants quant au développement accéléré de son agriculture. Les principaux atouts sont résumés comme suit

• Proximité des grandes métropoles du Royaume (Casa-Marrakech et Rabat) et principaux marchés des intrants, des services et des produits agricoles,
• Présence d’importantes infrastructures (Aéroport, port, Autoroutes, voies ferrées,…)
• Forte concentration des unités industrielles et agro-industrielles.
• Prédominance des terres Melk;
• Importance particulière de la filière avicole.
• Disponibilité des résultats de la recherche agronomique adaptées aux besoins de développement de la zone ;

2- CONTRAINTES

Les principales contraintes entravant le développement des filières de production dans la région touchent les aspects d’ordre technique et environnemental. Ces contraintes varient d’une filière à une autre et d’une unité territoriale à une autre.
Les principales contraintes techniques relevées pour les principales filières de production au niveau de la région sont résumées comme suit :

• Structures foncières contraignantes par la dominance des petites exploitations ;
• Dominance des céréales dans la rotation ;
• Superficie irriguée limitée ;
• Surexploitation des ressources hydriques souterraines;
• Absence d’intégration des filières de production et l’insuffisance de l’organisation des producteurs ;
• Faible performance des organisations professionnelles;
• Sous financement du secteur ;

3- OPPORTUNITES

Malgré le développement important de l’agriculture de la région, les marges de croissance restent encore réaliser, ce qui engendre des opportunités d’investissement dans le secteur. Parmi les éléments incitateurs de l’investissement il est à citer :

• Existence d’agrégateurs potentiels, notamment en aval des filières de production;
• Existence de terrains agricoles favorables à l’installation de cultures à haute valeur ajoutée;
• Existence de grands centres de consommation.

4- MENACES

Les principales menaces qui pèsent sur l’agriculture au niveau de la région du Grand Casablanca sont :

• Extension anarchique de l’urbanisme sur les terrains à vocation agricoles;
• Reconversion de certaines exploitations en résidences secondaires ;
• Présence d’un nombre important de carrières portant atteinte à l’environnement.

Haut de page